Réthymnon

Réthymnon est le chef-lieu (capitale) du département du même nom. Elle est la troisième ville de Crète. Elle est située sur la côte Nord de l’île entre La Canée à l’Ouest et Héraklion à l’Est. Sa côte est longue de 7 km. Elle est l’une des plus longues de l’île. Sa population compte 35000 habitants. Ce chiffre atteint environ 40000 pendant la saison d’été.

Accès

Une traversée maritime directe Le Pirée/Athènes a Réthymnon comme destination durant toute la saison d’été. Pour l’arrivée à Réthymnon, il faudra passer soit par La Canée soit par Héraklion. Pour Héraklion la voie maritime aboutit au port de cette ville et la liaison aérienne arrive à l’aéroport « Nikos Kazantzakis ». Pour La Canée le bateau arrive à Souda et l’avion se pose à l’aéroport « Giannis Daskalogiannis ». A partir de ces destinations vous emprunterez le bus pour une durée de 1h30 respectivement 1h. Pendant les mois de la saison touristique des excursions sont organisées à partir du port d’Héraklion à destination de Mykonos, de Milos, de Santorin, de Syros ainsi que vers beaucoup d’autres îles grecques. Ainsi l’occasion vous est donnée d’élargir vos vacances à d’autres contrées. Réthymnon ne dispose pas d’aéroport propre. Mais la ville est facilement et rapidement accessible à partir d’Héraklion et de La Canée : les lignes officielles de bus sont d’utilisation facile et agréable pour des destinations proches ou lointaines sur toute l’île.

Histoire de Réthymnon

Réthymnon est construite sur l’ancienne ville mycénienne de Rithymna. Réthymnon devint une ville seulement à partir de l’occupation vénitienne, qui a débuté en 1204. C’est à partir de cette époque qu’elle prit son essor. Son port fut construit en vue d’approvisionner les grandes villes de la Crète : Héraklion et La Canée. La ville continua de se développer, devenant rapidement un centre de commerce et de culture. En 1567 elle fut dévastée par des pirates algériens, puis tomba entre les mains des Turcs en 1646. C’est ainsi que le développement de la ville resta au point mort pour de nombreuses années, en fait pour plusieurs siècles : ses habitants ont lutté pour leur propre survie et pour se libérer des griffes de la domination ottomane.

De 1887 à 1913 la Crète bénéficia d’un statut d’indépendance. Durant cette période la région de Réthymnon était sous tutelle russe. En 1913, la Crète fut rattachée à la Grèce. Dès lors la ville recommença à prendre de l’essor. Ses infrastructures s’améliorèrent grâce à la construction d’écoles, de ponts et de routes. Cet essor ne dura que peu d’années : il fut brisé net dès 1941, lors de la 2ème guerre mondiale, par l’occupation allemande. Beaucoup de quartiers de la ville subirent des dégâts du fait de l’occupation. Heureusement la vieille ville en souffrit très peu et resta épargnée. Elle est restée jusqu’à nos jours un important site qui mérite d’être visité : c’est, de toute la Grèce, la vieille ville vénitienne la mieux conservée en l’état. Les habitants de Réthymnon ont joué un grand rôle dans la lutte contre le fascisme allemand, bien que les familles de toute la région aient dû souffrir de faim et de pauvreté.

Ces 25 dernières années la ville connut un fort développement dans le domaine de l’économie et de la culture. Témoins : la construction d’une université, de nombreux musées et la mise en valeur de sites archéologiques.

A voir absolument




Autres photographies